photo Hephaistos | Dieu antique – Hephaistos

Hephaistos | Dieu antique – Hephaistos


Hephaistos | Dieu antique – Hephaistos

L’époux de Charis ou de la déesse de l'amour

Hephaistos le boiteux est toujours associé à une compagne symbole de perfection physique. Le dieu forgeron épousa Charis, l'une des Charites primitives, d'après l'épopée "L’Iliade". Le dieu du feu aurait essayé de violenter Athéna, mais son sperme rejeté par la déesse serait à l'origine de la naissance d'Érichthonios, roi légendaire d’Athènes. C’est pour cela que le nom des « enfants d'Hephaïstos » désigne régulièrement les Athéniens. Les différents récits racontent une version divergente à propos de l'épouse et de la descendance d’Hephaistos.

Lorsqu’Athéné était prisonnière dans la tête de Zeus, Hephaistos la mis au monde avec une hache de bronze et soulagea la terrible douleur du dieu suprême. Il n'a pas pris part à un grand nombre de conflits. Quand Prométhée le titan chercha à subtiliser le feu pour le transmettre aux humains, c’est Hephaistos qui l'a attaché à une montagne, même s’il ait eu de la pitié pour ce dernier lors du martyre que lui infligea Zeus. On lui attribue fréquemment le trône de la Sicile. En effet, il travailla dans le volcan l'Etna, où il avait installé son atelier, assisté de cyclopes et de la nymphe Etna.

Les Héphaïsties étaient des festivités de l'Antiquité complètement dédiées à Hephaistos. Trois lieux de célébrations sont voués au dieu du feu à Athènes, à savoir un autel dans le temple de l’Érechthéion, un second à l’Académie et un temple sur la butte du Koronos Agoraios. Dans la cité de ce dieu, un feu nouveau était allumé chaque année pour être distribué aux artisans. Hephaistos est peu représenté, malgré le rôle du travail du feu dans la Grèce antique.

Le dieu de la métallurgie, des volcans et du feu, Hephaistos, est immanquablement représenté avec son handicap causé par Zeus ou par Héra. Les mythographes fournissent diverses raisons pour expliquer l’origine de la boiterie du dieu du feu, comme l’intoxication à l’arsenic ou les hideux démons chtoniens. Le dieu est peint avec des pieds tournés vers le dehors sur le célèbre Vase François. Une béquille fait partie des attributs d'Hephaistos dans la mythologie grecque, ainsi que l’âne et le bouton d’or.

Hephaistos approfondit travail de forgeron sur une île, où il vécut abrité durant près d'une décennie. Jeune homme, il a voulu se venger de Héra en créant un trône en or piégé. Celui-ci fut envoyé sur l’Olympe comme présent et fit prisonnière Héré. Chassé puis revenu sur le mont Olympe, Hephaistos est devenu le dieu de la forge et de la métallurgie.

Hephaistos, le fils d’Héra

Très peu de pièces artistiques ont transmis l’image d’Hephaistos. La plupart du temps, il apparait aux côtés d’autres divinités comme Arès ou Artémis. Pour les Grecs, il est la divinité des volcans, du feu et de la forge. Dans l'Antiquité romaine, le dieu du feu correspond à Vulcain. Si certains pensent que Héré a donné seule naissance à Hephaistos, d'autres jugent que son père est le dieu suprême, Zeus, frère et époux Héré.